Louer son frigo pour l’acheter, et payer trois fois plus cher #FIcriticalmathfridays

Les Canadiens dépensent annuellement 260 millions de dollars dans des magasins où il est possible de louer pour acheter. Mais ces consommateurs paient souvent des prix exorbitants qui ne seraient pas autorisés dans certains États américains.

Les commerces de type « louer pour acheter » ciblent les personnes qui ont des problèmes financiers et des difficultés à obtenir du crédit. Une enquête de CBC a permis de découvrir que l’industrie se livre à des pratiques de ventes opaques et qu’elle poursuit agressivement les clients lorsque des paiements sont effectués en retard.

Une visite dans certains magasins nous a permis de constater les pratiques de ce type de commerces. Un magasin Easyhome de Winnipeg, par exemple, vend un ordinateur portable usagé à 499 $, alors qu’il offre aux consommateurs la possibilité de le louer pour en devenir propriétaire pour seulement 19 $ par semaine pour une entente de location de deux ans.

L’offre peut sembler alléchante, mais le consommateur devra débourser 1976 $ pour acquérir cet ordinateur, qui était vendu trois fois moins cher au départ.

Aux prises avec des problèmes financiers, Paula Dnistrianskyj a fait affaire à plusieurs reprises avec ce type de commerces pour meubler sa maison.

« J’ai acheté un frigidaire, un téléviseur, un matelas, un ordinateur et un système de son. Ça me coûtait 126 $ par semaine ou 506 $ par mois. Ce qui est énorme. Mais c’est une option de dernier recours. Je le savais que je payais 2 à 3 fois le prix de ce que ça ne valait, mais quand tu n’as pas de crédit, tu n’as pas beaucoup de choix. »

  • Son réfrigérateur lui coûte 21,16 $ par semaine pour un total de 3300,96 $
  • Son système de son lui coûte 33,06 $ par semaine pour un total de 5157,36 $
  • Son téléviseur lui coûte 22,48 $ par semaine pour un total de 2158 $

Source: Louer son frigo pour l’acheter, et payer trois fois plus cher | ICI.Radio-Canada.ca