Qualité de l’air : de nouvelles limites d’émissions polluantes dans l’Union européenne #FIcriticalmathfridays

Alors que de nombreuses villes européennes sont touchées par un épisode de pollution très marqué, l’Union européenne vient de se doter de nouvelles normes.

Le durcissement des mesures antipollution doit permettre de réduire, d’ici à 2030, d’un peu moins de la moitié (49,6 %) l’impact sanitaire de la pollution de l’air par rapport à ce qu’il était en 2005. Ce qui est « loin d’être suffisant » pour le BEE comme pour le Réseau Action Climat (RAC) et France Nature Environnement (FNE). « Même après la pleine application de la directive, en 2030, autour de 250 000 Européens seront encore susceptibles de mourir chaque année prématurément à cause de la pollution atmosphérique », insiste Mme Duprez.

Selon le dernier rapport sur la pollution de l’air de l’Agence européenne de l’environnement, publié le 23 novembre, les concentrations en particules fines étaient encore responsables en 2013 de 467 000 morts prématurées en Europe.

Efforts limités pour l’agriculture

Défendant une position bien moins ambitieuse que celle affichée dans le projet initial, les représentants des gouvernements se sont attachés à freiner les velléités de la Commission et du Parlement. Et ils ont obtenu en particulier que soient sensiblement limités les efforts demandés aux agriculteurs. Ainsi, alors que la Commission souhaitait aussi ajouter le méthane à la liste des polluants donnant lieu à des plafonds d’émission, les Etats ont insisté pour qu’il soit exclu du champ de la directive. Et pour bon nombre de pays, l’accord revoit à la hausse les seuils d’émissions d’ammoniac, un polluant qui provient à 93 % des engrais ainsi que du stockage et de l’épandage des lisiers utilisés par l’agriculture.

La France, qui devait initialement réduire ses émissions d’ammoniac de 23 % d’ici à 2030, ne doit finalement les réduire que de 13 %. L’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Hongrie, le Danemark, la Slovénie, la Slovaquie, le Royaume Uni, entre autres, ont aussi plaidé en ce sens et obtenu de réduire entre 6 et 13 points leurs objectifs.

 

Source: Qualité de l’air : de nouvelles limites d’émissions polluantes dans l’Union européenne

français