Pourquoi tout le monde déteste Martin Shkreli – #FIcriticalmathfridays

Pourquoi tout le monde déteste Martin Shkreli – #FIcriticalmathfridays

“Martin The God”, Martin le dieu.

C’est le surnom qu’ont trouvé un ou plusieurs hackers pour Martin Shkreli, ex-directeur général de la start-up Turing Pharmaceuticals, en piratant son compte Twitter, dimanche 20 décembre. L’homme, qui a démissionné de son poste après son inculpation trois jours plus tôt pour fraude, s’est fait connaître au mois de septembre dernier en faisant grimper de 5 400% le prix du Daraprim, un médicament prescrit notamment à certains patients atteints du VIH. Face au tollé provoqué par cette décision, Martin Shkreli n’avait exprimé aucun remords, ce qui lui avait rapidement valu le surnom d'”homme le plus détesté des Etats-Unis”.

“Je suis Dieu, désormais”, “Je suis si moche que je dois aller sur Ok Cupid [un site de rencontres en ligne américain]”, “Quelqu’un a besoin d’argent ? Je suis prêt à donner des centaines de milliers de dollars à des associations avant d’aller en prison.” Les messages postés sur le compte Twitter de Martin Shkreli n’ont pas été revendiqués, mais Craig Stevens, le porte-parole de Turing Pharmaceuticals, en a confirmé la nature frauduleuse. S’ils restent inoffensifs, ils illustrent néanmoins une nouvelle fois la colère que les agissements de l’ex-PDG de l’entreprise pharmaceutique ont suscitée aux Etats-Unis.

Une pilule qui passe de 13,50 à 750 dollars

Au mois d’août 2015, Turing Pharmaceuticals fait l’acquisition du Daraprim pour 55 millions de dollars. Le médicament existe depuis soixante-deux ans et est principalement utilisé pour traiter la toxoplasmose, une infection parasitaire dangereuse pour les individus aux défenses immunitaires faibles, comme les malades du sida et certains patients atteints de cancer. Jusqu’alors commercialisé au prix de 13,50 dollars, le comprimé de Daraprim passe à 750 dollars l’unité.

Source: Médocs, provoc’ et escroquerie : pourquoi tout le monde déteste Martin Shkreli

français